03 septembre 2009

Restaurant Le Bitord (63 Thiers)

La jolie ville est morte depuis longtemps et ressemble maintenant au nom si laid défiguré par Adolphe, j'espère du moins que le maire est devenu communard, mais j'en doute, les volets clos cachent la rancoeur immobilière davantage que la révolte sociale. Il faut sortir pour trouver sur la route un restaurant pas trop sordide. La terrasse est accueillante mais pleine, nous allons manger dans l'arrière-salle avec un commercial  solitaire qui tripote son téléphone en regardant vers les toilettes. On entend tous les ordres de la... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 17:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 septembre 2009

Restaurant "La Maison" (58 Langeron)

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman";} table.MsoNormalTable ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 avril 2009

Ristorante Mezzaluna

Gian Maria Testa est à la table voisine, il dîne avec « Vilaine fille ».  La classe naturelle de Marion  et son élégance compensent la grossièreté des jeunes avocats et commerçants de son âge qui encombrent un peu le paysage. Leurs épouses luxueuses et infidèles les accablent de leur mépris agacé et rassurant. Le décor de cave et le Bardolino s’accordent à merveille  au  polpo in umido savoureux qu’on nous sert avec simplicité. Le deuxième quartier éclaire en milieu de soirée les rockers, virtuoses  et au... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 mars 2009

Aux Délices du Liban - Paris

Il est un peu triste, après deux visites, de n’avoir  pas grand-chose à dire, sous peine de verser dans de dangereuses banalités  sur  les familles Gemayel et Aoun. On se dit, bizarrement, que c’est un peu froid et un peu cher, à croire que  les jésuites de la Bekaa  qui dit-on, possèdent toujours le Ksara, ont glissé un philtre qui fonctionne aussi sur l’excellente bière  de là-bas . Oh, tout est fait selon les règles : l’arak, les carottes, les mezze, les kebbés, le boulgour et les glaces à la rose, et... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mars 2009

Café-restaurant Alibaba

Je suis le seul client de sexe masculin et la télé est branchée sur Genc, sans complexe, ça devrait éloigner les barbus, d’ailleurs il n’y a pas de femmes à barbe . Je devrais me remettre au turc mais  j’en suis resté à Istambulda gitmek istiyorum. J’inviterai à dîner ici. Je m’étais méfié à cause du « sans alcool », et puis j’ai réfléchi : ici, avec de l’alcool tu attires les ivrognes, piliers de cami trois mois, piliers de bar trois ans,  antisémites un jour, antiblédards le lendemain. Genc, c’est  bien sûr plus... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 11:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mars 2009

Le Chantefable - Café restaurant Paris 20ème

Les toilettes ferment grâce à un deuxième verrou presque aussi ancien que le premier, l’aérateur qui donne directement sur la cour laisse passer un air très frais : il n’y a aucune urgence, mais pas  de raison de s’attarder non plus ; on sort et on croise un serveur qui ressemble au deuxième verrou et on se demande alors si le deuxième verrou  était le  fils du premier. On rejoint sa place en se regardant furtivement dans le grand miroir art nouveau qui tient lieu de revêtement mural. Le dessert  est desservi, ce... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 13:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 février 2009

Crêperie Roc Maria à Guérande

Ce soir là Extramuros, le  dieu-vent, fatigué de prêcher la rupture à deux rochers qui s’aimaient, avait décidé de s’intéresser à la ville, mais se heurtait à des remparts goguenards. Intra muros, après un temps d’hésitation abrégé par le froid, nous sommes entrés à « Roc Maria » : c’est un nom à la con, « Roc Maria » et je préfère Ker Mabit qui marie Lannemezan et Ploudalmézeau. D’ailleurs en janvier, un samedi soir, c’était plein d’amis et de voisins,  je n’aime pas les voisins. J’aime mieux les galettes  aux noix de... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 février 2009

"La Villa Toussaint" Angers

C’est branchouille énervant, comme ces comiques qui ne font rire que les bayrouistes, comme  Antony Kavanagh ou l’autre bellâtre au poil blond avec des couilles à la place des yeux ( c’est Franck Dibosc, non ?). Il faisait trop froid pour essayer les sashimis, alors j’ai pris des rognons de veau rosés, avec une sauce salée/sucrée excellente (vin rouge et caramel, peut-être ?) et puis une fabuleuse pâtisserie de chez Laurent Petit ( chocolat, caramel salé, nougatine améliorée et biscuit, je vous reparlerai de celui-là sans... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2009

Restaurant La Caillote à Saint-Saturnin-sur-Loire (49)

L’été, il y a même parfois des baisemains, mais, à l’hiver, on pourrait y croiser sans problème Francis Blanche ou Maurice Biraud, avec l’Huma dans sa poche,  ou même un cabillaud  qui s’en vient gaiement se faire  couper la tête (Jacques Martin y venait, du temps où il préférait Jean Yanne aux filles du  seizième). Installez-vous près de la cheminée : les attentions, de cresson  chaud, moussu et crémeux, par exemple,   vous permettront d’attendre le Savennières, qui   aime jouer  de... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2008

Bar Brasserie "La Contrescarpe"

Sur la place du même nom. Mais le patron n'habite pas là. Il doit avoir une drôle de tête (ou une drôle de voix ?),le patron, si j'en juge par le garçon qui vient de démissionner : on dirait qu'il vient de voir "La nuit des morts-vivants". Le personnel en place est triste et résigné, ce qui confirme l'hypothèse zombiste. Le foie gras  a le goût d'une fameuse et très ancienne  recette  de pâté de foie du Leclerc de Luçon (Il est vrai que les gardes de Richelieu ont arpenté les pavés, par ici), la salade ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 08:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,